jeudi 27 juin 2013

"Bonne nuit Monsieur Tom" et "Tom et le jardin de minuit"

Ces deux Tom sont restés un long moment côte à côte dans ma bibliothèque et je suis ravie d'avoir enfin fait leur connaissance...


Au début de la Seconde Guerre mondiale, les enfants de la banlieue de Londres sont évacués à la campagne. Tom Oakley recueille ainsi William Beech, un enfant craintif. Grâce aux soins et à l'affection de Tom, mais aussi à l'amitié de Zach, un jeune garçon fantasque, réfugié lui aussi, Willie reprend des forces et s'épanouit, tandis que le vieil homme devient plus sociable. Mais cette confiance toute neuve est ébranlée lorsque sa mère, qui est malade, l'oblige à rentrer... 

Bonne Nuit Monsieur Tom est sans doute l’un des textes les plus poignants de la littérature jeunesse. Emprunt d’un profond humanisme, ce roman traite avec finesse et pudeur de la difficile reconstruction de Will, enfant traumatisé par une mère à la folie dévorante. Monsieur Tom, vieil homme solitaire, verra sa vie transformée par l’arrivée de ce petit garçon en souffrance. Il lui offrira tout ce qui lui a été refusé jusqu’ici : tendresse, écoute et considération.
Également porté par sa nouvelle bande de copains, dont le lumineux Zach, Will grandira à pas de géant, se découvrant par ailleurs des talents artistiques.
Le chapitre Le chagrin est saisissant. Il s’agit de l’un des plus beaux textes sur le deuil que j’ai pu lire. La libération finale de Will est absolument bouleversante.
Michelle Magorian parvient à traiter de sujets graves tels que la maltraitance, la folie et le deuil sans jamais sombrer dans l’insoutenable et le misérabilisme. Au contraire, Bonne Nuit Monsieur Tom est un récit porteur d’espoir, plein de fantaisie enfantine. Une merveille!


Il existe une adaptation d'ITV datant de 1998. Elle est assez fidèle au roman et d'une grande qualité mais pas aussi forte et troublante que le roman.


Les vacances commencent bien mal pour Tom : il doit les passer chez son oncle et sa tante, loin de son frère qui a la rougeole. Mais pour quelle raison lui est-il interdit de quitter sa chambre la nuit ? Et pourquoi les fenêtres ont-elles des barreaux ? Une nuit, Tom, très intrigué, descend l'escalier à pas de loup... et voici qu'une porte s'ouvre sur un merveilleux jardin peuplé d'étranges personnages, où le jour, la nuit et les saisons n'obéissent plus aux lois du Temps. 

Autre Tom, celui du jardin de minuit. Cette histoire poétique et magique ouvre les portes d'un jardin secret, celui de l'enfance. Troublant et nostalgique, Tom et le jardin de minuit est un chef d'oeuvre onirique que je vous invite vivement à découvrir. Surtout ne cherchez aucune information sur ce roman! Il se découvre à tâtons, sans éclairage aucun...

Le silence s’étendit, puis l’horloge frappa douze coups. A minuit, son oncle et sa tante étaient toujours endormis. Seul Tom restait éveillé, immobile, les yeux ouverts, renfrogné, emprisonné dans son insomnie. Enfin, Un coup ! L’horloge sonna 1 heure ; mais comme prise d’un besoin d’indépendance, elle continua… Deux ! Pour une fois cela n’amusait pas Tom : Trois ! Quatre ! « Il est 1 heure, murmura Tom avec humeur au-dessus de ses couvertures. Pourquoi ne pas sonner 1 heure, comme feraient les pendules à la maison ? Au lieu de cela : Cinq ! Six ! » Malgré son irritation, Tom ne pouvait pas s’empêcher de compter ; c’était devenu une habitude, la nuit. Sept ! Huit ! Après tout, l’horloge était la seule chose qui lui parlait pendant ces heures d’obscurité. Neuf ! Dix ! « Comme tu y vas ! » pensa Tom avec une admiration involontaire, tout en baîllant. Elle n’avait pas encore fini : Onze ! Douze ! « C’est original de sonner minuit deux fois dans la nuit ! » railla Tom somnolent. Treize ! lança l’horloge et elle s’arrêta. Treize ? L’esprit de Tom eut un sursaut : avait-elle vraiment dit treize ? Même les pendules folles ne font jamais cela. Sans doute l’avait-il imaginé. Est-ce qu’il n’était pas en train de s’endormir, ou de dormir déjà ? Mais non, réveillé ou somnolent, il avait compté jusqu’à treize. Il en était sûr.


7 commentaires:

Milly a dit…

Aucune idée si mon commentaire a passé. J'ai oublié de m'identifier???

Jo a dit…

Je n'ai pas reçu ton premier commentaire Milly... Peux-tu me l'envoyer à nouveau? ;)

Milly a dit…

Je trouve tes deux suggestions très tentante. Je note! J'ai confondu longtemps (et je viens d'en faire la différence grâce à ton billet) Le jardin secret de Frances Burnet avec Tom et le jardin de minuit.
J'ai regardé à la bb de Montréal cet après-midi et encore un qui est en consultation sur place, mais je me promets bien de le trouver ailleurs et l'autre aussi.
À propos des 'Tom'
Ici, j'ai Tom, petit homme Tom... de Barbara Constantine.. mais pas encore lu

FondantOchocolat a dit…

Quelle joie de te lire à nouveau, Jo ! :-) Et en plus avec ce petit livre qui a l'air vraiment touchant... A très bientôt ! -)

Anonyme a dit…

très envie de lire Bonne nuit Monsieur Tom !
encore merci Jo pour toutes ces belles découvertes
vb

Malice a dit…

J'ai lu ces deux livres, un peu par hasard et j'ai adoré !
J'ai été véritablement sous le charme ;-)
http://livresdemalice.blogspot.fr/2014/05/michelle-magorian-bonne-nuit-m-tom.html

Jo a dit…

Oui, ce sont deux trésors ! Il est regrettable qu'ils ne soient pas plus connus en France.
Merci de ton passage!
A bientôt