dimanche 11 mai 2014

Pollyanna d'Eleanor H Porter (1913)


Connaissez-vous Pollyanna ? Cette petite héroïne ultra positive qui parvient à redonner le sourire à tout son entourage ? Impossible de ne pas se prendre d'amitié pour cette petite fille qui pourrait être la sœur d'Anne Shirley.

Pollyanna Whittier est orpheline et recueillie par sa tante Polly Harrington, une femme aussi riche qu’acariâtre. Cette dernière verra sa vie transformée par la gaieté et le bon cœur de sa nièce. Pollyanna, telle une petite fée, bouleverse la vie de chaque personne qui croise son chemin. Elle parvient même à remettre sur pied la terrible Madame Snow, malade (ou plutôt hypocondriaque), qui ne trouve jamais de quoi se réjouir. Si c'est lundi, elle dit qu'elle aimerait que ce soit dimanche; et si vous lui apportez de la gelée, vous pouvez être sûre de l'entendre dire qu'elle aurait aimé du poulet - mais si vous lui apportez du poulet, elle avait attendu du bouillon!

Mais comment fait donc cette petite Pollyanna ? Elle joue au Jeu, pardis ! Le Jeu du Contentement (the Glad Game) !
Tout commence avec son père, à l'arrivée d'un baril missionnaire.
Je désirais une poupée et Papa avait écrit dans ce sens; mais quand elle envoya le baril, la dame écrivit qu'elle n'avait pas de poupée, mais seulement de petites béquilles. Elle les envoyait pensant qu'elles pourraient servir une fois pour un enfant. C'est alors que nous avons commencé le jeu. 
Le jeu consistait à trouver quelque chose dont on puisse se réjouir dans n'importe quelle circonstance.
Et de quoi peut se réjouir Pollyanna dans cette situation ?
Eh bien, vous pouvez être contente de ne pas en avoir besoin ! Vous voyez, c'est bien facile, une fois que vous avez compris.
Aussi, quand Pollyanna découvre sa chambre froide et nue chez tante Polly, sous les combles, sans tapis, sans tableau, sans miroir, elle pense qu'elle a beaucoup de chance d'avoir une si jolie vue de sa fenêtre !
Regardez cette vue, avec ces arbres et ces maisons et ce joli clocher, et cette rivière qui brille comme de l'argent. Vraiment, Nancy, on n'a pas besoin de tableaux quand on jouit d'une vue pareille.
Pollyanna n'a pas de miroir? Eh bien, elle se réjouit de ne pas voir ses tâches de rousseurs.

Pollyanna serait une petite héroïne bien agaçante si elle parvenait toujours à voir le bon côté des choses, sans en éprouver la moindre difficulté. Mais non, le personnage de Pollyanna est beaucoup plus complexe qu'on ne pourrait le croire. Son jeu lui permet de survivre à la mort de ses parents, aux nombreuses épreuves qu'elle rencontre et il lui arrive bien des fois de perdre confiance en l'avenir. Mais toujours, Pollyanna retrouve le sourire et lorsque le jeu ne suffit plus, ses amis sont là pour l'aider à surmonter son chagrin.

C'est un roman plein de vie que je relirai avec joie !
Le deuxième tome, Pollyanna grandit, est également très plaisant mais il m'a semblé moins pittoresque. L'histoire se déroule à Boston où Pollyanna redonne le goût de vivre à une femme dépressive et prend sous son aile un jeune orphelin. L'histoire tourne ensuite en romance mais je n'en dis pas plus...

Pour trouver les romans en français (édition J.H. Jeheber), il faut s'armer de patience mais ne perdez pas espoir! Je les ai trouvés à un prix raisonnable il y a quelques mois seulement.

Je pense que nous sommes nombreux à avoir fait la connaissance de Pollyanna grâce au film de Walt Disney et à la série animée de 1986.


Le film de Walt Disney (1960) est assez différent du roman mais n'en demeure pas moins un film plein de charme. Et pour moi, Pollyanna, c'est elle :






Il existe de nombreuses adaptations.
La première, si je ne me trompe pas, date de 1920. Mary Pickford joue le rôle de Pollyanna (elle joue également dans Rebecca of Sunnybrook Farm ou encore Daddy Long legs).


Il existe également une série télévisée anglaise de six épisodes datant de 1973 que j'aimerais beaucoup voir. J'ai lu qu'elle était très fidèle au roman. Visiblement, elle n'existe qu'en VHS.


La dernière adaptation date de 2003 et elle est aussi anglaise. Je la regarde actuellement. Elle me semble, pour le moment, plus fidèle au roman que le film de Walt Disney mais j'ai du mal à oublier Hayley Mills.



Enfin, sachez qu'il existe de nombreuses suites aux romans d'Eleanor H. Porter.
J'ai pu lire Pollyanna mariée et en ce moment, je me régale avec Pollyanna maman d'Harriet Lummis Smith. C'est un vrai plaisir de suivre le quotidien de Pollyanna et ses petites aventures ménagères. Je pense à Anne Shirley une fois encore et même à Meg March!



12 commentaires:

FondantOchocolat a dit…

Je connaissais finalement peu ce personnage : merci pour ce portrait ! En effet, elle m'a tout de suite fait songer à Anne Shirley :-)

Milly a dit…

Quel merveilleux billet Jo! Une vrai tentation. Même Pollyanna mariée est en français?

Tu as vraiment déniché un trésor. Je vois que tu es en train de regarder la série dont je t'ai parlé dans mon mail! :)

Je vais retourner lire ce qu'on en dit dans les 1001 romans jeunesse qu'il faut avoir lu.
Bonne journée :)

Jo a dit…

@Fondant : Le personnage est assez proche d'Anne Shirley, oui. Pollyanna est peut-être un peu moins bavarde! ;) En revanche, je pense que le roman "Pollyanna" est plus moralisateur qu'"Anne la maison aux pignons verts".
Je te conseille le film Disney, si tu ne l'as déjà vu! ;)
@Milly : J'étais sûre que ce billet te plairait! :) Oui, Pollyanna mariée existe en français. On peut le trouver plus facilement que les deux premiers tomes. Toutefois, ce serait dommage de commencer par celui-là car tu saurais à l'avance de qui elle va tomber amoureuse. ;)
J'ai aussi regardé ce qu'ils en disaient dans le livre "les 1001 romans jeunesse" et malheureusement, ils n'en font qu'un bref résumé.

A bientôt!

Anonyme a dit…

En effet ça ressemble beaucoup aux aventures d'Anne. Je me mets tout de suite en qu'est du premier tome.

Jo a dit…

Si vous aimez Anne, vous aimerez Pollyanna! ;)

Marie Christine a dit…

Bonjour a vous,
N'ayant pas pu trouver ou vous laisser un petit mot,je me permet par ce biais de vous feliciter du bonheur que j'ai a vous lire.
Etant trés interessé par la vie réelle de certains de ces personnages Laura ,Louisa May,je n'ai pas encore pu lire toutes les rubriques,ce que je vais faire dans les prochains jours,je me rend compte du travail qu'il y a derrières tous ces posts.
Merci A vous
Amitié
MC

Anonyme a dit…

elle est espiègle et attachante la petite Pollyanna dans l'extrait vidéo
il est tentant de lire les livres :)
merci Jo :)
vb

Jo a dit…

@Marie Christine : Merci pour votre gentil message. J'aime beaucoup faire des recherches sur mes auteurs préférés. C'est comme une chasse au trésor !
Votre blog est un régal pour les yeux, j'aime m'y promener.
A bientôt !

@VB : Oui, très attachante ! Autant que peut l'être Anne Shirley. :-)

Fairbanks a dit…

Ah oui ! Délicieuse Hayley Mills ! J'ai vu ça il y a , euh... très longtemps (mais vraiment très très longtemps) !
Hayley Mills joue aussi dans "L'Espion aux pattes de velours". C'est la fille du grand acteur anglais John Mills.
Merci, Josephine, de nous avoir remis tout cela en mémoire.

Verbena a dit…

Hayley Mills est absolument exquise, oui ! As-tu vu "La Fiancée de papa" ("Parent trap" en anglais) où elle a un double rôle? Elle était vraiment étonnante. C'est une adaptation de "Deux pour une" , ce joli classique du grand Erich Kästner. Et c'est un film vraiment délicieux avec un tas d'acteurs géniaux.
Dans le dvd de "Parent trap", il y a aussi quelques bonus très intéressants où il est notamment question du tournage de "Pollyanna". Hayley Mills nous en parle 40 ans plus tard.
La mère de Hayley Mills était écrivain. Son papa était le célèbre John Mills, sa sœur Juliet donnait la réplique à Jack Lemmon dans "Avanti" de Billy Wilder. Woofff... Quelle famille !

noëlle marie a dit…

je serais bien tentée par ce livre je connais juste le dessin animé que j'ai regardé il y a quelques années quand mon fils était petit!!! je vais voir si je trouve le premier tome dans ma libraire.. un peu peur d'être déçue quand même!!!
bonne fin de journée
Noêlle Marie

SousLesLilas a dit…

Ce roman est une petite merveille, je ne pense pas qu'il puisse vous décevoir. L'avez-vous lu finalement ? Je serais curieuse de connaître votre avis.