mercredi 15 février 2012

Les oiseaux, Daphné Du Maurier


Au coeur de la nuit, le vent d'est cingle la falaise. Entre deux rafales, des nuées d'oiseaux cognent aux vitres. Mais ce n'est pas la peur qui les précipite avec une telle force vers le monde des hommes... On retrouvera ici - et pas moins terrifiant - le récit qui inspira son chef-d’œuvre au maître de l'angoisse, Alfred Hitchcock.


Quelle atmosphère inquiétante et oppressante! Et que de mystère autour de la folie acharnée qui gagne les oiseaux!
Très différente du film, la nouvelle présente néanmoins la même graduation de l'angoisse ainsi que les mêmes types de paysages. On peut également noter une petite ressemblance entre Nat (de la nouvelle) et Mitch (du film) qui ont tous deux un rôle protecteur auprès de leurs familles ou amis.
Dans la nouvelle, l'attaque des oiseaux fait référence à la guerre et à la vulnérabilité des habitants face à de telles agressions alors que le film ne semble pas mettre l'accent sur cet aspect.
J'ai lu que Daphné Du Maurier aurait écrit cette histoire après avoir observé un fermier dans ses champs, entouré de mouettes. Elle se serait alors demandée ce qui arriverait si les oiseaux devenaient agressifs.

Malgré la qualité certaine de cette nouvelle, je lui ai tout de même préféré le film d'Hitchcock.


J'oubliais, connaissez-vous cette drôle de poupée? Surprenant...

5 commentaires:

Milly a dit…

J'aimerais bien lire cette histoire, je me souviens vaguement du film.
Je vois Anne dans le petit cadre au bas de ton billet. Je suis encore à l'écouter, on le passe en rafale à la télé. Justement la scène où Anne traversera le sentier de pommiers fleuris ahhh... tellement beaux juste avant de découvrir les pignons verts.

Céline a dit…

J'ai lu la nouvelle avant de voir le film, et j'ai été en revanche assez déçue par Hitchcock. Je trouve que la fin de la nouvelle est beaucoup plus forte et bouleversante que celle du film ...

Jo a dit…

@ Milly : la nouvelle dégage quelque chose de très fort. Je te la conseille même si j'ai préféré les romans de l'auteur. Je compte lire ses autres nouvelles prochainement. Elles ont l'air très étonnantes.
@ Céline : J'ai vu le film avant et il a sûrement influencé ma lecture. Par contre, je suis d'accord avec toi, la fin de la nouvelle est bien plus saisissante que celle du film.
Merci d'être passée sur mon blog! Ca me fait plaisir! :) Et merci également d'avoir parlé de mes recherches sur May. Je voulais te répondre sur ton blog mais je n'ai pas retrouvé le message concerné. A bientôt!

Allie a dit…

J'adore Hitchcock. Les oiseaux est un film que j'ai vu et revu et qui m'a assez marquée. J'ai la nouvelle sous la main mais je ne l'ai pas encore lue. C'est un projet!

Jo a dit…

@ Allie : Je serais curieuse d'avoir ton avis sur la nouvelle car comme moi, tu risques d'être très influencée par le film.