mercredi 28 décembre 2011

Black Beauty, autobiographie d'un cheval d'Anna Sewell


Black Beauty, autobiographie d'un cheval est l'unique roman d'Anna Sewell. Il parut en 1878 à l'époque où les fiacres représentaient le principal moyen de transport. Choquée par les maltraitances dont les chevaux étaient victimes, Anna Sewell écrivit ce roman dans l'espoir d'alerter l'opinion sur la condition animale.


J'écris ce qui, selon moi, deviendra un petit livre, avec le dessein tout particulier d'amener à plus de gentillesse, de sympathie et de compréhension dans le traitement des chevaux.

L'histoire de Black Beauty est touchante et le style d'Anna Sewell, simple et efficace. A travers ses aventures, Black Beauty nous informe sur les conditions de vie des chevaux et nous fait découvrir l'Angleterre victorienne, de la campagne à l'agitation des villes, de la misère à la richesse ostentatoire.
Black Beauty rencontre de nombreux hommes et chevaux mais le destin de Ginger, une jument alezane, est  sans doute le plus bouleversant...

Le premier lieu où j'ai vécu, et dont je me souvienne aujourd'hui encore avec précision, était une prairie charmante agrémentée d'une mare d'eau claire où poussaient ajoncs et nénuphars. Les branches d'un bouquet d'arbres se penchaient sur l'eau donnant une ombre fraîche. D'un côté, derrière une haie, s'étendait un champ labouré; de l'autre, on pouvait apercevoir, à travers une barrière, la maison de notre maître qui se dressait au bord de la route. Des sapins bordaient le haut de la prairie, alors que tout en bas coulait un ruisseau, au pied d'un talus.
Les premiers temps, je me nourrissais du lait de ma mère, car j'étais trop jeune encore pour paître. Le jour, je courais à ses côtés ; la nuit, je m'endormais étendu contre son flanc. Lorsqu'il faisait trop chaud, nous restions au bord de la mare à l'ombre des arbres. En hiver, un abri nous attendait non loin des sapins.

Il existe une adaptation qui, selon la bande annonce, semble fidèle. Je me laisserai sûrement tenter :


Je vous quitte avec une petite sélection d'histoires animalières (ou plutôt canines) :


(Black Beauty est disponible aux éditions Gallimard Jeunesse, collection Chefs-d'oeuvre universels)

5 commentaires:

Milly a dit…

Les 2 Jack London sont à découvrir et sur ma liste et Black Beauty aussi. Ce sont de beaux classiques à lire ou à relire! :) Et pouquoi pas le film!

Jo a dit…

J'ai beaucoup aimé les deux Jack London mais j'ai une petite préférence pour "l'appel de la forêt". Hâte de lire tes avis! ;)

Allie a dit…

Cette belle petite liste d'histoires canines m'intéresse bien! J'ai du retard à rattraper de ce côté-la!

AliceLiddell a dit…

Je connais bien le film Black Beauty qui est un de mes films d'enfance préféré. Il est très beau et très touchant. Je te conseille vivement de le voir ! De plus Davis Thewlis joue dedans ! (c'est un acteur que j'aime beaucoup)

Jo a dit…

@ Allie : Contente que tu y trouves quelques idées! ;)
@ Alice : Je l'ai réservé à la médiathèque. J'ai hâte de le voir! Je n'en entends que du bien! :)